Essai rétro : La YAMAHA XT 600 E modèle 97 … Le bon petit cheval !!

mardi 27 août 2013
par  Hippolyte Duhameau
popularité : 100%

En cette période de crise même si vous êtes fauché comme les blés, pourquoi se priver du plaisir de faire de la moto.
Vous voulez une vraie moto, simple, facile à assurer, peu couteuse à l’entretien, qui va dépenser trois gouttes en essence, qui sera capable de vous emmener au bout du monde et que personne ne sera tenter de vous piquer, un trail qui va passer partout, qui démarrera sans problème été comme hiver et qui pourra éventuellement transporter votre petite amie .. pour peu qu’elle ait un fessier étroit et qu’elle vous aime beaucoup … pour balader le dimanche, alors, laissez vos préjugés et vos envies de "Savapéter 1800cc" à la porte de votre parking et rentrez dans la famille mono avec la Yam 600 XTE.

info document - JPEG - 10.6 ko

Faire plus simple serait difficile .. Cette machine est mue par un moteur monocylindre quatre temps de 595 cm3, refroidi par air, qui délivre 43 chevaux à 6 500 tr/min et avec un couple de pas tout à fait 5 m/kg, 1 000 tr/min plus bas.
Côté partie cycle, c’est également du basique … un cadre simple berceau, une fourche télescopique, un bras oscillant muni par chance d’un mono-amortisseur, un frein avant à disque, un frein arrière également, et oh luxe suprême, un démarreur électrique.

Cela ne pèse rien pour qui ne va pas la porter sur son dos (165 kg) et son angle de chasse plus que réduit la feront tourner dans un mouchoir de poche. En fait le seul truc qui est un peu gênant c’est sa hauteur de selle qui risque de décourager ceux qui ne seront pas à la toise.

Il nous en fallait essayer une, notre pote Michel se sert de la sienne tous les jours pour aller bosser et chercher le pain, cela tombait bien actuellement il était en vacances !!

info document - JPEG - 10.7 ko

En route ..  

Bon, pour le couple on repassera un peu, mais au bout d’un moment on s ’habituera aux claquements du mono en bénissant celui qui a doté cette machine d’un démarreur électrique quand on va caler au feu rouge en essayant de reprendre en seconde !!

Dans l’urgence il faut vraiment tirer sur la poignée. On la classera dans les moyennes freineuses. Au début cela surprend vraiment de même que les reprises, elle est tellement peu pêchue que j’ai cru qu’elle avait un problème, mais lorsque inquiet j’ai appelé le proprio celui-ci m’a confirmé que son anémie était normale et que, lui aussi, elle le surprenait souvent. La plage d’utilisation du berlingue est ridicule en usage cool, c’est entre 4 et 5000 tr/min, et si on veut bourrer un peu, entre 3 et 6000 tr/min. Le moteur cogne un max. Il prend ses tours différemment selon sa température, il est un peu moins hésitant à chaud … mais il est long à chauffer.

info document - JPEG - 14 ko

Quand on attaque un peu la moto va se dandiner sur l’angle de façon assez impressionnante, un peu façon cadre saucisson des années 70, toutefois à aucun moment je n’ai senti la dangerosité de l’effet … La brelle garde toujours son cap. J’ai pensé que l’amortisseur arrière commençait à fatiguer … second coup de fil .. Michel m’a confirmé .. que c’était normal !!

La fourche est assez souple et plonge un max au freinage, on en vient donc pour compenser l’effet à user du frein arrière, eh bien celui-ci est purement génial : puissant, avec du feeling, facilement dosable ... je me croyais sur ma Terrot 500 !!

Il est vrai que ce truc c’est un super outil en ville : angle de braquage de folie, bons débattements et garde au sol permettant de passer sur les trottoirs les doigts dans le nez, je pense même que si on la pose, cela ne va pas couter bien cher. De surcroit la consommation est ridicule car avec son réservoir de 15 litres il est facile d’envisager près de 300 bornes d’autonomie.

Il n’y a que sur la route que c’est une autre histoire.

En balade tranquille aucun problème, haut perché, vous allez profiter du paysage et vous vous gausserez des radars. Si un gars vous double, évitez de lui partir aux fesses car non seulement il va vous enfumer comme qui rigole mais en plus, dès que vous aurez fait un peu chauffer le liquide de frein vous apprécierez la spongiosité du levier et commencerez à vous faire des frayeurs.
Si vous prenez l’autoroute .. ne prenez pas l’autoroute !!
Le terrain de loisir ce cette moto c’est la départementale tranquille que vous arpenterez bercé par le pom pom du mono. Si vous voyez une petite piste sympa n’hésitez pas à vous y engager, on vous dit elle est vraiment « tout terrains » .. Évitez quand même les zones trialisantes, faut quand même pas pousser.

info document - JPEG - 14.6 ko

Les "vraiment" moins …

Le niveau d’huile est difficile à vérifier comme sur toutes les motos à carter sec car il faut laisser la moto chauffer un peu (une à deux minutes), puis l’arrêter et dévisser le couvercle du réservoir d’huile intégré dans le cadre pour voir où se situe le niveau. Compte tenu du fait que cette machine n’en consomme pratiquement pas nous ne pouvons vous conseiller que de bien réviser le manuel et de faire la manœuvre une paire de fois avant de refaire un niveau qui bien souvent n’en a pas besoin.

D’après le proprio la moto a un peu de mal à démarrer après un long séjour sans utilisation. En fait il faut insister plusieurs fois sur le démarreur, mais au bout d’un moment pour peu que la batterie soit en bon état, ne vous en faites pas, cela pète …
Roulez quand même un peu ensuite car la batterie, elle ne va pas aimer !!

Évitez la conduite de nuit car si la loi a imposé un phare à cet engin sachez qu’il éclaire ce qu’il peut .. et ce qu’il peut, c’est le minimum vital !!

Le pot d’origine a tendance à rouiller. Au début il est peu bruyant mais avec l’âge il s’ouvre à la vie.

Le tableau de bord ... allez, on passe !!

Les "moyennement" plus ..

Les pneus Metzeler Tourance qui l’équipent le plus souvent sont très bien adaptés .. vous me direz TOUS les pneus typés trail route iront bien sur cette moto alors à en changer prenez les moins chers !!

Les protège mains coupent bien le vent et d’après Michel, l’hiver, c’est étonnamment efficace.

info document - JPEG - 9 ko

Améliorations et entretien.

La pose d’une durit aviation, pour améliorer le freinage avant pitoyable, semble indispensable. A y être complétez par le changement des plaquettes et du liquide de freins … vous améliorerez sensiblement l’efficacité.

Au niveau entretien il n’y a pas grand chose à dire … Les pneus sont dans le bas des prix de la gamme, le kit chaine aussi, Les révisions devraient être faites tous les 6000 km, les majeures tous les 12000 km mais si vous faites un peu plus la moto ne vous en voudra pas. Leur coût est peu élevé et n’importe quel mécano moto est capable de la faire .. Les pièces détachées sont bon marché et vous trouvez plein de bricoles à vil prix sur le Net.

Nettoyage, allez y au jet, seules les jantes à rayons sont ch.... à nettoyer. Sachez que les traces de rouille partent bien avec une éponge métallique, preuve il en est de la qualité de l’acier.

Bagagerie .. un top case et c’est tout .. déjà que le CX est triste n’allez pas le faire pleurer.

En bref ..

Voir les premiers paragraphes …

Hippo

info document - JPEG - 7.4 ko

Fiche technique

NOM : YAMAHA XT 600 E

Châssis :

Cadre
En acier
Empattement, Chasse
Pas très longue et chasse fermée.
Suspension avant
Qui plonge
Suspension arrière
Qui amortit
Frein avant
Mauvais
Frein arrière
Super
Pneus
Ronds
Hauteur de selle
Haute

Moteur

Type
Pom Pom
Distribution
1 ACT, par chaîne, 4 soupapes par cylindre.
Cylindrée
595 cm3 (95 mm x 84 mm)
Puissance
WARRRRFFF !!
Rapport volumétrique
8,5 : 1, rupteur .. cela ne sert à rien !!
Alimentation
Régime sec
Lubrification
Carter sec
Embrayage
Multidisque en bain d’huile, boite 5 vitesses

Autres :

Réservoir
15 litres dont 3 de réserve
Vitesse max compteur
A quoi cela sert ?
Poids a sec
164 kg
Transmission secondaire
Par chaîne
PRIX en 1997
29 990 FRANCS
On en trouve ...
A vil prix sur le Bon coin



Portfolio

JPEG - 5 ko JPEG - 11.1 ko

Commentaires

Logo de olaphe@hotmail.com
mercredi 9 novembre 2016 à 17h16 - par  olaphe@hotmail.com

Alors là je m’insurge......

Presque d’accord sur tout SAUF.......
Sur le kéké qui t’enrhume.
Quand c’est droit d’accord, quand ca tournicote sévère j’en connais une bonne dizaine (avec au moins une centaines de cv dans le cadre) qui doivent encore pluerer de honte quand mon vieux XT avec son Top Case moche leur à mis une valise dans les tourniquet.

Cette moto est absoument bluffante et même si ca gesticule quand ca tourne ca tiens le pavé. Il faut juste s’y faire.

Une des meilleures moto que j’ai possédée (j’en ai eu 21 de la Ducati, en passant par MV agusta, triumph, et autres bécanes).

Seul Bémol, madame à les fesses sensibles et les longs trajets (avec elle sont à proscrire).
Par contre seul, mon XT a visité les Cévennes, le Vercors, le Mercantour, les Alpes et totalise 74 000 km à ce jour.
Pas de conso d’huile, fiabilité proverbiale (un ami à moi le sien totalise 130 000 km sans aucunes intervention majeure).

La cerise sur le Mc Do, j’ai acheté ma moto 950 €.

Achetzz les yeux fermé au pire cette moto servira de mulet quand la Wasabusa 1300 ou autre Ducati Diablevert sera en révision ou en panne.

J’ai toujours la banane quand je monte dessus et pourtant ce n’est certainement pas la plus chère, ni la plus belle, ni la plus rapide.
Cette moto est une deuche

Logo de herve.pro@wanadoo.fr
mardi 3 novembre 2015 à 21h32 - par  herve.pro@wanadoo.fr

Fait maison !!!!

Logo de Florent1234
mardi 3 novembre 2015 à 19h17 - par  Florent1234

Bonsoir,

Ou avez vous trouvés le sabot de la photo ?

Logo de gilles38
mercredi 8 octobre 2014 à 10h28 - par  gilles38

j’ai passé le permis avec en 94, n’ai eu que des sports GT par la suite et y suit retourné en 2003. mon XT 600 de 1992 est passé de 21000 à 70000 Km à ce jour, et j’en suis super content, elle fonctionne toujours impeccablement bien et démarre littéralement au 1/4 de tour, été comme hiver. c’est la moto de ville parfaite. une vraie Bouffeuse de bouchons et de trottoirs... que l’on passe à saute mouton, mêmes les très haut (qu’en descente, hein, mon seul moment « trial »). Chaine bien tendue, le moteur ne cogne pas. Même s’il s’agit plus d’une adaptation du pilote à sa machine qui finit par devenir naturelle... on me la piquera -presque- pas (au milieu de Tmax, hein !). sa simplicité m’a permis de me lancer dans l’entretien : jeu des soupapes, etc. mais ce n’est pas mon unique moto. j’ai un sport GT et un custom à côté. parce que même si on peut sortir de la ville, pour les grandes vadrouilles, c’est un peu limite... la selle détruit le fondement au bout d’un certains temps, l’autoroute oui, le mono aime pas, mais passe les portions limitées à 110 ! je ne ferai jamais de pointe... le cadre se tord au delà des 120... Mais franchement, c’est la moto qui fait que les déplacement utilitaires... restent une partie de plaisir à par entière... voilà ma définition de la XT ! Et pour finir par un clin d’œil à un des deux commentaires : Si un jour vous décidez d’arrêter de faire de la moto... achetez un XT ! quand on a le virus, hein, si vous voyez ce que je veux dire, c’est une excellente solution ! et comme me l’a dit un chef d’atelier garage moto : « Bichonnez-là, elle vous enmenera jusqu’au bout du monde » !

Logo de gifle78
jeudi 24 avril 2014 à 18h03 - par  gifle78

Je suis posséceur d’une XT 600E de 2002 que j’utilise en montagne. Habituellement je roule en BMW R 1200 Gs ! Et bien, la description faite de la XT est totalement exacte et hilarante ! Mais cette bécane est super attachante et pour la montagne, elle est parfaite . La miennne à 43 000 Km et si elle rend l’äme, j’en chercherais une identique tellement elle est adaptée au route de haute savoie ! cordialement et bonne route

Logo de borabora
mercredi 12 février 2014 à 10h41 - par  borabora

après avoir eu plus de 60 motos, toutes catégories, je finit ma carrière avec une 600 xte, super pour faire une centaine de kms, et prendre une piste quand l’occasion se présente,
très bien à deux aussi avec un top case pour le dos de madame

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur